Énergies non renouvelables : avantages et inconvénients

Il existe de nombreux types d’énergie provenant de différentes sources. Ces dernières années, compte tenu de la rareté des énergies fossiles et des problèmes environnementaux qu’elles engendrent, les énergies fossiles ont fait la une des journaux. Quelle énergie se penche sur différentes sources d’énergie et explique comment mieux les consommer.

Les types d’énergie existants

Il existe généralement trois types d’énergie : les combustibles fossiles, les énergies renouvelables et l’énergie de fission et nucléaires. Le combustible fossile représente toute l’énergie produite par la bio-fossilisation. Ils existent sur Terre en nombre limité et sont quasiment non renouvelables (voire aucun à l’échelle humaine). Les combustibles fossiles couramment utilisés sont : le pétrole, le charbon, la tourbe et le gaz naturel. L’énergie renouvelable constitue toute énergie qui est mise à jour à un rythme suffisant pour la rendre durable. Les sources d’énergie renouvelable les plus connues sont : l’énergie solaire, l’énergie hydraulique, l’énergie éolienne et l’énergie géothermique. Enfin, l’énergie produite par la fission d’un ou plusieurs éléments radioactifs est appelée énergie de fission. Quand on parle des énergies non renouvelables, on entend généralement l’énergie produite par l’extraction d’uranium ou de plutonium. La production de cette énergie n’émet aucun gaz, mais génère des déchets radioactifs.

Les trois familles d’énergie non-renouvelable

Par essence, les énergies fossiles ne sont pas renouvelables, car elles sont limitées par le temps et l’espace. En fait, ils sont le résultat du processus de fossilisation de la matière organique, qui prend des dizaines de millions voire des centaines de millions d’années. La famille des combustibles fossiles est divisée en trois catégories : le pétrole, le charbon et le gaz naturel. L’huile est liquide ou huileuse. Le gaz est gazeux. Le charbon de bois est sous forme solide. Ces trois sources d’énergie sont utilisées à diverses fins, dont le chauffage domestique. Aujourd’hui, elles représentent encore une part écrasante de la consommation mondiale d’énergie : selon une étude de BP, elle était de 84,3 % en 2019. Ce nombre est important, mais pour diverses raisons, le nombre diminue progressivement, ce qui est bon pour les énergies renouvelables. De plus, leur fonctionnement est relativement aisé. Cette série de facteurs fait de ces sources d’énergie une solution idéale pour le monde. Mais au fil des années, la donne a changé. L’une des principales caractéristiques des énergies non-renouvelables est qu’elles sont mal réparties sur la terre, ce qui est à l’origine de graves tensions géopolitiques et peut même conduire à d’intenses conflits.

Avantages et inconvénients de l’énergie non-renouvelable

Les avantages et les inconvénients des combustibles fossiles dépendent de leurs propriétés. Le gaz naturel est une énergie peu polluante (qu’elle soit en cours d’extraction ou de consommation), elle est facile à développer et ne nécessite aucune conversion. D’autre part, le gaz naturel présente un risque d’explosion tant au niveau industriel que domestique. Le charbon et le pétrole ont l’avantage d’être largement distribués et nombreux sur la terre. De plus, le pétrole peut produire de nombreux sous-produits couramment utilisés ainsi que les nucléaires. Cependant, l’extraction et la consommation de pétrole et de charbon polluent l’environnement. De plus, ces carburants deviennent souvent la source de conflits internationaux (notamment pétroliers). En général, les combustibles fossiles ont un défaut commun, c’est-à-dire qu’ils sont limités en quantité sur la terre et ne sont pas renouvelables. Ce ne sont donc pas des énergies sur lesquelles on peut compter indéfiniment par le biais des centrales thermiques. Le charbon, le pétrole et le gaz naturel ont explosé dans le monde entier à la fin du XVIIIe siècle, et ont considérablement favorisé la révolution industrielle : transports, commerce, logement. Ces secteurs ont utilisé les ressources abondantes du monde et obtenu des résultats inégalés avant cette amélioration.

Quelle catégorie d’énergie favoriser ?

Il est concevable que l’énergie privilégiée soit l’énergie issue de sources d’énergie renouvelable. En plus de pouvoir être mis à jour, ceux-ci sont généralement très peu polluants. Dans la situation actuelle, il est très difficile de ne pas avoir d’énergies fossiles (notamment, parce qu’il n’y a pas assez d’énergies renouvelables pour répondre aux besoins de tous) par les des centrales thermiques. Par conséquent, ce type d’énergie doit être consommé avec prudence. Afin de favoriser la consommation d’énergie renouvelable, le gouvernement prend un certain nombre de mesures pour la rendre plus avantageuse. Par exemple, elle fournit une assistance pour l’installation à domicile de panneaux photovoltaïques et aéronautiques. C’est donc une opportunité pour nous de consommer de l’énergie écologique. Ces ressources sont épuisées au rythme le plus rapide. On estime que dans environ 50 ans, il n’y aura plus de gaz naturel et de pétrole sur la terre. Conséquence directe de la rareté et des tensions entre pays, le prix des énergies fossiles fluctue fortement et continue d’augmenter : depuis le début de l’extraction, le prix du baril de pétrole a quadruplé. L’utilisation et la consommation de ces sources d’énergie sont également très polluantes, de sorte que l’utilisation de certaines sources d’énergie est progressivement interdite.

Comment marche une pompe à chaleur ?
Faire appel à une entreprise pour vos travaux