PCI, PCS et rendement des chaudière

Les économies d’énergie sont primordiales pour arriver à mettre de l’argent de côté dans l’utilisation d’appareil électrique comme les chaudières. L’utilisation des pouvoirs calorifiques par ces dispositifs consomme du courant et des combustibles dont il faut connaitre le rendement. Il est donc incontournable d’en apprendre davantage sur les chaudières et leurs rendements pour pouvoir économiser.

Le rendement des chaudières à 100 % et plus

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est essentiel de savoir qu’une chaudière utilise deux types de pouvoir calorifique dans la production de chaleur : celui inférieur (PCI) et celui supérieur (PCS). Des combustibles sont aussi indispensables dans cette production, qu’ils soient à l’état solide, liquide ou à l’état de gaz. Ces deux types de pouvoir calorifique sont utilisés par une chaudière à condensation pour la production de tiédeur. Le calcul du rendement se réfère au pouvoir calorifique inférieur d’après les normes appliquées en région européenne. Qu’il s’agisse donc du rendement des chaudières au fioul ou de celui d’autres types de dispositifs, il faut se référer aux normes en vigueur. Il est possible d’obtenir un rendement de 100 % et plus avec le PCI comme référent. En effet, la montée de la température par la production de chaleur latente permet ce rendement avec environ 11 % en plus. Ce calcul est unique étant donné que c’est l’outil de comparaison des chaudières à condensations à celles classiques.

 Les chaudières fiouls les plus séduisantes

Le rendement des chaudières au fioul dépend du type de ces dernières étant donné qu’il en existe plusieurs. D’ailleurs, les principales sortes de chaudières sont les meilleures en matière de rendement. L’ergonomie économique et écologique est les critères de sélection les plus importants concernant ces dispositifs. La chaudière au fioul traditionnel répond à ces critères en étant l’appareil le moins couteux du marché même si son rendement est plafonné à 90 %. Pour ce qui est du rendement des chaudières au fioul à basse température, les utilisateurs auront droit à un taux entre 93 % au minimum et 95 % au maximum. Ce second type de chaudière est 15 % plus économique que la précédente qui est traditionnelle. Le dispositif le plus bénéfique au rendement et le plus populaire est la chaudière fioul à condensation. L’appareil dépasse les 100 % au calcul de rendement puisqu’il recycle le gaz produit. De plus, cette chaudière produit beaucoup plus par rapport aux autres types tout en économisant 35 % de plus.

La chaleur latente et la chaleur sensible

La chaleur latente est présente uniquement chez les dispositifs ayant un pouvoir calorifique supérieur. Cette chaleur nécessite de l’énergie en plus étant donné que c’est de la vapeur d’eau. Par condensation, la chaleur latente atteint les 11 % avec les chaudières à basse température. Effectivement, ce type de chaleur n’est présente qu’avec ce type de dispositif. Il faut aussi savoir que la fumée s’échappant de ces genres de chaudières peut atteindre les 180 °C. Il est crucial de prendre les précautions nécessaires en passant près de ces machines. Ces émissions de fumées refroidissent de 6 % à 7 % la température des chaudières, surtout de celles de gaz à condensation. Ainsi, il devient possible d’utiliser la chaleur sensible produite étant donné que la température atteint les 30 °C à la baisse.

Comment trouver une entreprise qui installe des systèmes de chauffage au fioul ?
Avantages et inconvénients du chauffage au fioul